TimelineFRA 43 831

Les 100 Milles du Crouesty

Même si la Transquadra et la Cap Martinique font que l'affluence était un peu moins importante que l'an dernier. On s'est bien amusés et nous avons terminé sur le podium.

01/06/24

 

 

Les 100 Milles du Crouesty est une régate vraiment agréable à faire. Le mélange Offshore / Inshore est quelque chose d'unique sur le programme qui est tout à fait intéressant. La date, une semaine après l'Armen oblige à naviguer 2 semaines de suite mais cela en vaut la peine, d'autant plus que cette année, la régate suivante, à savoir la Duo, se situe 4 semaines après les 100 Milles. Il n'y avait donc que 9 concurrents en double ce qui était suffisant pour s'amuser.
 
 
Normalement, on commence par un petit côtier mais comme un vent très mou était annoncé pour le lendemain matin, le comité a décidé de nous envoyer dès le début d'après-midi pour la course de 100 Milles. Depuis 3 ans nous avons décidé de nous concentrer sur le programme français plutôt que sur celui du RORC, car il est plus facile à gérer, d'autant plus qu'avec la faillite de Fly Be, il n'y a plus de liaison Paris / Southampton. Il faut cependant avouer que le programme offshore français est un peu moins varié que celui du RORC. Souvent on va vers Groix / les Glénans, Penmach et on revient. Quand le vent n'est pas du NW, c'est souvent du reaching. Je ne reproche rien aux Comités, il n'y a pas grand-chose à faire. Mais quand nous nous sommes retrouvés vers 2 heures du matin aux Galères à Belle-Île, j'ai dit à mon co-équipier, "tu vois, la semaine dernière à la même heure, j'étais au même endroit." C'est sympa les Galères à 2 heures du matin mais bon...

 

Merci à Abracadabra pour la vidéo

 

Revenons à la course, il y a eu un compactage de la flotte à la sortie de la Teignouse au bout de 3 heures de course. Arrivés à Groix, nous sommes pas mal, on a bien tactiqué entre la sortie de la Teignouse et Groix et nous sommes en tête en réel avec une avance insuffisante sur les petits ratings mais pas nulle non plus. La descente vers Belle Ile se fait tout droit à 120 du vent (j'imagine 120 mais nous n'avons plus de speedo depuis l'Armen donc plus de vent réel), nous creusons bien et l'écart avec Abracadabra devient intéressant. Et puis nous négocions très mal la pointe du Talut. Il y a une énorme molle, le vent tourne dans tous les sens. Abracadabra nous reprend 2  milles et revient à côté de nous. Ad Hoc nous reprend aussi 2 milles. Après on est reparti, on n'a pas mal navigué, mais le mal était fait, résultat, 3 en double.

Le lendemain on a couru un côtier et une banane dans du petit temps . Nous avons été satisfaits de nos vitesses, sur la banane on navigue propre mais le parcours était vraiment trop court pour qu'un gros rating comme nous puisse sauver. Et puis il y a le dernier virement...je ne comprendrai jamais, on est tribord 10 longueurs sous la layline, on va croiser devant Poulico. 1 minute avant, je me dis "il faut virer dessous", c'est une évidence, si on vire dessous soit il repart en tribord, soit on le freine s'il accepte de rester derrière. Et je ne sais pas pourquoi on a viré dessus et bien sûr on passe la ligne derrière lui. Je ne m'explique pas pourquoi j'ai changé d'avis en une minute dans une situation aussi évidente que j'ai vécue 1000 fois.

Au final, nous terminons 2ème. Bravo à Abracadabra qui a dominé les débats et qui nous a gratifiés d'un départ bâbord (comme à l'Armen ou au Spi, je ne me souviens plus). Et bravo aussi à Moïse qui gagne la dernière manche. Le YCCA en force !

Articles de l'année

01/06/24

Les 100 Milles du Crouesty

Même si la Transquadra et la Cap Martinique font que l'affluence était un peu moins importante que l'an dernier. On s'est bien amusés et nous avons terminé sur le podium.


Lire l'article

15/05/24

A notre place

Notre 7ème place à l'Armen reflète parfaitement notre performance


Lire l'article

02/04/24

La vie sans A5

Le spi s'est couru dans conditions musclées, en moyenne au dessus de 20 noeuds. Notre 6ème place est satisfaisante, mais laisser l'A5 dans le camion était une très mauvaise idée.


Lire l'article

20/03/24

Retour sur l'eau

Nous avons repris l'entraînement début février avec grand plaisir. Le bateau vieillit bien et c'est une belle saison qui s'annonce.


Lire l'article