TimelineFRA 43 831

Réflexions post Fastnet

Quelques idées sur le Championnat du RORC et sur le Fastnet à posteriori

22/10/17

L'UNCL m'a demandé d'écrire un article pour le guide IRC au sujet du Fastnet. J'ai donc du me replonger dans cette course et sur la saison du RORC en général. Il y a quelques constats qui me frappent.

 

Les doubles toujours plus performants

 

Durant la saison, j'avais évoqué l'idée qu'avec des bateaux plus larges et plus puissants comme le Sun Fast 3600 et le JPK 1080, les doubles arrivaient à être compétitifs dans toutes les conditions y compris dans des parcours avec une partie importante de près. Si on prend l'IRC3, le phénomène se confirme très nettement. Si on regarde les 10 courses du programme en excluant la North Sea Race et la Caribbean 600 où les flottes sont différentes des autres courses. Alors on obtient pour les doubles : une 2ème place à la Cervantes, une 2ème place au Guingand Bowl, une victoire à la Myth of Malham, une 3ème place à la Morgan Cup, une victoire à Cowes / Dinard (pas en double mais avec 3 personnes à bord), une 2ème place à la Channel,  une 3ème et 4ème place au Fastnet et une victoire à la Channel Race.  Dans les classes au dessus, les bateaux sont moins adaptés au double et on n'observe pas le même phénomène.

 

Il y a ensuite le cas du Fastnet. La victoire des Loison est très nette dans leur classe : 2h15 d'avance sur Foggy en compensé, mais même par rapport aux IRC3, il n'y a pas photo, pas loin d'1h45 d'avance en compensé sur le vainqueur dans notre classe. C'est d'ailleurs sur la montée, au près, avec du petit temps et de la brise, que le JPK 10.10 a créé des écarts sur nous et Dream Pearls.  Nous passons 3 minutes en compensé devant Dream Pearls au Fastnet et Night and Day passe 1h47 devant nous. A l'arrivée, nous lui avons repris une minute en compensé. Puisqu'on parle de Dream Pearls, le propriétaire a enfin accepté que son E soit remesuré et il est correct. On voit ici la puissance des réseaux sociaux. Pour revenir à Night and Day, nous avons vu sa remontée, il a eu toutes les options justes comme on le voit ci-dessous :

La trace de Night and Day est en rose et la notre est en blanc. On voit que sur nos deux erreurs : il est du bon côté : à Portland Bill, il passe au ras de la pointe et lors de la molle à l'aller dans la baie de Plymouth, il est un demi mille à l'intérieur, c'est ce qu'il fallait. Ensuite,  sur le reste du parcours, nous avons les même trajectoire, on peut même dire qu'il a fait un petit over en mer d'Irlande, mais bon, nous avons souvent cru pendan la fin de la remontée que cela n'allait pas passer en un bord, notre lay-line  était probablement un peu tendue. Voilà, à la fin, cela fait une 1h45 d'écart.

 

Les doubles toujours plus nombreux dans le groupe de tête en IRC3

 

Il y a deux points inquiétants pour la course en équipage dans le classement IRC3 du Championnat du RORC. Pour voir l'évolution de la flotte, il faut la comparer à la précédente année avec Fastnet à savoir 2015. Tout d'abord, on passe de 136 à 115 bateaux classés soit une baisse globale de 14%. Par ailleurs, le classement du Championnat est sur les 5 meilleurs manches. En 2015, il y avait 24 bateaux dans ce cas. En 2017, ils ne sont plus que 18. C'est une baisse de 30%. Si maintenant on prend les 6 premiers des bateaux ayant participé à au moins 5 courses, alors 4 sont des doubles. On a Dream Pearls, suivi par 3 doubles, suivi par SunRise, suivi par un double (je nous exclus de ce classement car nous n'avons fait que 4 courses). Même phénomène au Fastnet où 5 des 10 premiers de la classe sont des doubles.

 

C'est un peu malheureux à dire, mais dans notre classe, il y a Dream Pears, nous, et les double. Sunrise était aussi dans le match mais un petit cran en dessous, et par ailleurs, j'ai vu que le bateau était à vendre.

 

Tout cela oblige nécessairement à réfléchir. Nous avons un équipage, c'est un plaisir de naviguer ensemble et nous continuerons à le faire, mais le sens de l'histoire dans notre classe semble être un mouvement vers le double. Il y aura donc certainement une dose de double dans notre programme la saison prochaine.

 

 

Articles précédents

30/07/17

Fastnet J-7

Quelques réflexions à une semaine du Fastnet


Lire l'article

10/07/17

Déception à Cowes / Dinard

Même si ne pas avoir de Code 0 quand il en faut un ne nous a pas aidé, cela n'explique pas tout. Notre vitesse au portant dans le petit temps s'est avérée problématique.


Lire l'article

12/06/17

Victoire à la Morgan Cup

Même si nous n'avons pas été brillants en vitesse, une bonne trajectoire nous permet de gagner la Morgan Cup.


Lire l'article

30/05/17

Retour en mer : Myth of Malham 2017

Après une longue absence sur l'eau, un résultat moyen pour la reprise


Lire l'article

04/08/16

Analyse des résultats de la Commodore's

Dans ce second article sur la Commodore’s, nous revenons sur les classements généraux par équipe, par classe et scratch.


Lire l'article

01/08/16

La Commodore's selon Timeline

Dans ce premier article sur la Commodore’s cup, nous allons parler de notre performance : 3ème dans notre classe, c’est honorable. Le second article sera consacré à l’analyse des résultats sur l’ensemble des 2 classes.


Lire l'article