TimelineFRA 43 831

Le GP du Crouesty

Un second résultat médiocre, mais des progrès au près dans le petit temps

17/05/16

Lorsque nous participons à une régate c’est pour gagner ou figurer sur le podium. On ne va donc pas dire que nous sommes contents de notre résultat au Grand Prix du Crouesty. Par ailleurs, en 2014, nous n’étions pas sur le podium du Spi ni sur celui de l’Armen. En 2016 nous ne sommes ni sur celui du Spi, ni sur celui du GP. La fin de Prime Time et le début de Timeline ne sont pas très glorieux.

 

Cependant, tout n’est pas négatif. Tout d’abord, nous avons gagné la première manche. Dans environ 15 nœuds de vent, nous avions le bon réglage de gréement et nous arrivions à trouver les réglages de voiles. Nous allions donc vraiment très vite, ce qui est très rassurant. C’est dans la lignée de la dernière manche du Spi qui s’est faite dans la brise. Au-delà de 13 nœuds, on va dire que cela se passe plutôt bien.

 

Mais sur les 5 manches courues, une seule s’est déroulée dans plus de 13 nœuds. Le reste a été moins réussi. Lors des manches 2 et 3 de samedi dans 8/10 nœuds, nous n’avions toujours pas le bon réglage de mat et aussi pas les bons réglages de voiles. Nous n’allions donc pas vite au portant et au près. Nous avons donc fait quelques changements le dimanche matin. Même si cela ne se voit pas sur les classements,  au près c’était franchement mieux. Sans être très rapides comme nous le sommes dans le medium et la brise, nous étions tout à fait compétitifs. La bonne nouvelle est que nous comprenons pourquoi. Nous voyons ce que nous avons changé. Il serait peut-être un peu aventureux de dire que le problème du près dans le petit temps est réglé mais disons c’est très encourageant.

 

Reste donc le portant dans le petit temps… C’est la case que l’on ne coche pas et qui fait notre classement. Au portant par moins de 10 nœuds, nous sommes collés à l’eau à un stade qui est parfois humiliant. C’est un gros chantier. L’avantage est qu’il n’a que 2 composantes, le réglage des voiles et la conduite, là où le près en a une troisième qui est le réglage du gréement.

 

On peut donc se dire qu’il n’y a « plus que cela » à régler pour être dans le match, mais il ne faut pas négliger que l’on part de loin car pour l’instant le problème n’est pas d’aller vite mais déjà d’arrêter d’aller très lentement.

 

Si l’on regarde maintenant le reste de la flotte, tout d’abord on trouve de la performance de J-Lance. Sa vitesse au près dans le petit temps et dans le medium est complètement hallucinante. Comme par ailleurs, il va très souvent du bon côté, cela devient compliqué d’être devant lui. Bravo à eux. Realax , notre co-équipier pour la Commodore’s cup a fait une belle régate avec des portants très très rapides. Musix a confirmé que c’est un excellent bateau de petit temps. Et Felix s’est réveillé après un Spi décevant.

 

La suite pour nous, c’est une dernière session avec Daniel Souben dans 15 jours, où l’on souhaite vivement qu’il y ait du petit temps. Ensuite, nous partirons pour notre saison anglaise.

 

A ce stade, nous sommes déçus par notre absence de résultat mais elle correspond bien à notre potentiel actuel. Cependant, le chantier commence à se résumer à un seul problème.  Ce n’est peut-être pas si mal.

Articles précédents

21/03/16

Pronostics pour le Spi Ouest-France

Comme chaque année, nos pronostics pour le Spi dans les différentes classes IRC.


Lire l'article

19/03/16

Bilan du Challenge de Printemps

Un bateau neuf, notre absence des plans d'eau pendant 18 mois, rendaient la tâche un peu compliquée. Cela s'est globalement bien passé.


Lire l'article

29/02/16

Première sortie

Pour le premier post dans cette version du site, compte-rendu des premières sorties.


Lire l'article

12/12/15

Timeline

Le nouveau bateau est terminé, il s'appelle Timeline


Lire l'article

07/07/15

Et ce sera un JPK 10.80

Nous avons mis 9 mois à choisir mais finalement le successeur de Prime Time sera un JPK 1080.


Lire l'article

06/12/14

Goodbye farewell

Prime Time va poursuivre ses aventures à l'autre bout du monde, fin de l'histoire.


Lire l'article