TimelineFRA 43 831

Back to SNT

Après 3 années d'absence, nous revoilà à la SNT face à un plateau plus que relevé.

24/02/14

Nous attendions ce retour en Bretagne avec beaucoup d’envie. Trois ans loin de la baie de Quiberon, c’est long. Même si le bateau est  revenu en Atlantique en Juin, nous n’avions fait aucune inshore jusqu’à ce week-end.

Par ailleurs, l’IRC2, c’est un peu la classe tendance du moment avec 3 bateaux chantiers  : le Sun Fast 3600, l’A35 V2 et le JPK 10.80. Il y avait là du potentiel pour être complètement largués avec notre bateau de 2008. Au delà des bateaux, il y a aussi les équipages : les bateaux chantiers ont des professionnels à bord et c’est bien normal, ils doivent mettre toutes les chances de leur côté. Nous sommes des amateurs, un peu acharnés, mais amateurs tout de même.

La première bonne nouvelle fût lors de la remise à l’eau : la cure de jouvence de l’hiver a vraiment été très bien faite. Le travail pour rigidifier l’arrière du pont est un énorme succès. La carène est parfaite et nous avons retrouvé un réglage de mat qui ressemble à quelque chose. Prime Time va vraiment bien.

Les classements sont difficilement lisibles car de nombreux bateaux n’ont pas leur rating en particulier l’A35 V2.  Cependant, on peut dire qu’il y avait un groupe de 4 bateaux qui étaient dans le match : les 3 nouveaux et nous. Je crois qu’aucun n’était en configuration optimale : le JPK 10.80 n’avait pas sa GV, mais celle d’un M34, l’A35 V2 avait un très vieux spi et Prime Time était vraiment loin de son potentiel : nous avons navigué tout le week-end sans aucune électronique, uniquement aux sensations. Nous avions des vieilles voiles nettement plus petites que nos voiles de course. Sans mentir, notre rating avec ces voiles doit être 1.028 ou 1.029. Et enfin notre genoa medium avec lequel nous avons couru toutes les manches est vraiment en fin de vie, on n’est pas loin de l’archarnement thérapeutique. Et en plus sur toute la dernière manche, il lui manquait une latte…

Aujourd’hui notre analyse est la suivante :
-    Le 3600 va vraiment bien dans le medium, au près comme au portant, il a l’air plus en difficulté dans le petit temps.
-    L’A35 va très bien au près. Au portant, il ne nous a pas semblé très différent de nous.
-    Le JPK10.80 semble polyvalent dans toutes les conditions et à toutes les allures. En lisant le compte-rendu de la régate sur son site, on voit qu'il a eu pas mal de petites casses pendant la course. Il est donc difficile de se faire une idée.

Cette analyse n’a rien de définitive. Je ne doute pas que chaque chantier va travailler à l’optimisation de son bateau et la dernière coupe de l’américa a démontré qu’en optimisant on peut radicalement changer la donne en quelques jours… Donc c’est bien trop tôt pour tirer des conclusions.

En tous cas, la bonne nouvelle pour Prime Time, c’est que nous aussi on est dans le match et nous aussi on en a pas mal sous le pied…

Articles précédents

18/08/13

Le Fastnet 2013

Notre 5ème place n'est pas catastrophique mais c'est un échec. Les raisons sont bien identifiées.


Lire l'article

04/08/13

Fastnet : J-7

Quelques réflexions à 7 jours du Fastnet


Lire l'article

30/07/13

La Channel Race

Une deuxième place qui laisse un goût mitigé


Lire l'article

16/07/13

Cowes / Dinard, un retour réussi dans les eaux froides

Pour notre retour en Manche, on va se contenter de cette 3ème place, d'autant plus que c'est notre premier podium à Cowes /Dinard.


Lire l'article

05/07/13

30 mois à Marseille

Mot de la fin sur notre campagne dans le Sud


Lire l'article

25/06/13

La Giraglia, bilan mitigé

Il y avait la place pour faire mieux, mais gagner n'était pas dans nos cordes


Lire l'article