TimelineFRA 43 831

Un plateau très très relevé

A 10 jours du départ du Fastnet, analyse des forces en présence. Le niveau est très haut, les places dans les 10 seront très chères.

24/07/19

Cette année, je ne regarde que les classements "double". Le classement IRC3 ne m'intéresse pas. Parfois les doubles sont avantagés, parfois ils ne le sont pas. Le double et l'équipage ce n'est pas le même jeu. Au début de la saison, lorsque j'écrivais que l'objectif au Fastnet était de finir dans les 10, je croyais être prudent et je pensais au fond de moi qu'au délà de 5, nous pourrions être déçus.  A 10 jours de la course, lorsque je regarde la liste des 64 inscrits en double, je suis obligé de constater que rien nous permet de viser plus haut que les 10 premiers et qu'y arriver serait déjà très bien. Ce n'est pas facile d'écrire cela. Cela fait de nombreuses années que lorsque l'on débute une course l'objectif est le podium. Au début de la saison, nous nous sommes dits que c'était un autre jeu et qu'il faudrait baisser nos attentes et puis les premiers résultats 6, 1, 3 nous ont remis en tête cette idée de podium.

 

Mais là, il faut oublier le podium. C'est important d'être convaincu de son objectif. En effet, la perception de la course est très différente si on est dans son objectif ou si on n'y est pas. Dans mon cas, j'ai plus d'énergie, je navigue mieux, lorsque je suis là où je veux être. Quand je suis en dessous de l'objectif, le découragement me guette. La stratégie de course est aussi différente, on va être plus ou moins offensifs en fonction d'où on est par rapport à son but.

 

Alors pour se convaincre une fois pour toutes, voilà pourquoi les 10 seront compliqués.

- Léon : Alexis Loison est un des meilleurs figaristes, Jean Pierre est un des meilleurs régatiers IRC en équipage réduit. Alexis Loison a remporté le dernier Fastnet en double. Ils sont grandissimes favoris. Le bateau est typé, dans certaines conditions, il sera totalement intouchable (mis à part pour son sister ship ou les 3300 qui sont performants dans les mêmes conditions).

- Ajeto : 2ème du Fastnet en double il y a 2 ans, vainqueur de la North Sea Race 1 heure devant Bellino cette année, un candidat très sérieux.

- Sapristi et Fastrak: j'ignore qui sera à bord mais on peut imaginer qu'Alex Ozon sera sur l'un d'entre eux. Une situation assez semblable à Léon avec un bateau très compétitif est un des meilleurs régatiers IRC en équipage réduit.

- Very good trip : le 2ème JPK 1030, avec 2 anciens de notre équipe à bord, ils étaient à bord lors de notre victoire au Fastnet en 2009 et notre 2ème place en 2017 avec un bateau intouchable dans certaines conditions.

- Raging Bee : 3 podiums en 3 courses du RORC l'an dernier, 2 podiums cette année. Avec Aileau, ce sont les 2 meilleurs 1080 en double.

- Aileau : double vainqueur du Spi. 4ème à l'Armen cette année.

- Bellino : 3ème du Fastnet  il y a 2 ans,  4 podiums cette année aux courses du RORC.

- Cora : 2 podiums cette année aux courses du RORC dont une victoire.

- Mary : Vainqueur de Cowes / Dinard, 5 ème de l'Armen. 2ème au Spi 2018.

- Vaimiti : 7ème du Fastnet il y a 2 ans. 2ème de l'Armen cette année

- Timeline : 2 podiums au RORC cette année

 

On a donc ici 12 bateaux qui peuvent tout à fait légitimement prétendre à entrer dans les 10. Et lorsque je regarde cette liste, il n'y en a aucun pour lequel je me dis : "celui là est un peu moins dangereux".  Donc oui, les 10 au Fastnet ce sera déjà bien. Il faut s'en convaincre et le garder en tête durant toute la course.

 

Si je devais faire un pronostic, il me semble que Léon doit gagner dans tous les cas, c'est d'ailleurs probablement le seul bateau avec un régatier professionnel à bord. Ensuite, il y a des conditions de vent (où il y aurait un long reaching durant la montée ou la descente ou bien avec une descente au largue) où les nouveaux bateaux JPK 1030 et Sun Fast 3300 sont intouchables et devraient compléter le podium. Si on est plutôt dans un "Fastnet banane" avec montée au près et descente VMG alors à mon avis Ajeto sera à nouveau sur le podium et il reste une place. Et sincèrement, tous les autres bateaux de cette liste peuvent prétendre à cette dernière place sur le podium.

 

C'est cela qui rend la situation un peu particulière, il y a 11 bateaux qui peuvent prétendre au podium. A part Léon et Ajeto, dans un Fastnet banane, personne n'est au-dessus du lot. Inversement, rentrer dans les 10 est loin d'être acquis et constiturait déjà un très bon résultat.

 

Articles précédents

24/06/19

Une Morgan Cup pas très réussie

Nous terminons 8ème de cette régate très tactique. Il y a cependant quelques point positifs au delà du résultat médiocre.


Lire l'article

10/06/19

De Guingand Bowl : à l'arrière de Miguel

Le Guingand Bowl s'est couru à l'arrière de la dépression Miguel. Les conditions étaient donc compliquées. Nous terminons tout de même sur le podium puisque l'essentiel de la flotte a abandonné.


Lire l'article

28/05/19

Myth of Malham : première double offshore

Notre saison RORC commence par une victoire. C'est assez inattendu.


Lire l'article

22/04/19

(Presque) première régate en double

Même si le résultat n'est pas extraordinaire. Tous les objectifs sont remplis.


Lire l'article

25/08/18

Changement de cap

Après une vingtaine d'années à faire de l'équipage, j'ai décidé d'arrêter.


Lire l'article

03/04/18

Dans le dur

Le spi ne s'est pas bien passé. Nous avons peiné en vitesse et tactiquement.


Lire l'article