TimelineFRA 43 831

Bon départ

Après 9 mois sans régate, quel plaisir de retrouver la compétition ! Par ailleurs, l'année commence bien avec une victoire et une place de 2.

09/06/21

L'hiver a été studieux. Comme il était difficile de naviguer et impossible de régater, nous avons passé beaucoup de temps à bricoler. A partir du moment où nous avons décidé de ne pas changer de bateau, il était nécessaire, après 5 ans, de redonner un coup de jeune à Timeline. Nous avons donc changé : le capot avant, l'écran de l'ordinateur, la souris, les batteries,  installé une prise USB, fait rénover la barre, installé la raquette, installé un système de réglage des safrans, changé les safrans, remplacé les derniers taquets par des Constrictors, changé l'anneau du rail de tangon, installé un 2ème chariot sur l'écoute de GV, installé 2 sacs à bouts supplémentaires dans le cockpit et pour finir nous avons remplacé la delphinière par une plus grande. Cela nous a bien occupé et nous avons maintenant un Timeline V2. Nous allons aussi changer plusieurs voiles mais à ce stade nous n'avons reçu que le nouvel A2, d'une surface identique à celle de nos spis symétriques donc plus grand que notre A2 précédent.

 

Notre rating avec 3 spis est inchangé par rapport à l'an dernier et a baissé d'1/1000ème par rapport à l'an dernier avec 4 spis. Nous avons décidé qu'à l'avenir nous naviguerions toujours avec 4 spis alos que par le passé nous n'embarquions 4 spis que pour les régates longues comme le Fastnet ou la Commodores, voire le Spi-Ouest.

 

Nous sommes sortis régulièrement durant l'hiver, l'essentiel du travail a porté sur les empannages à 2 tangon qui est une manoeuvre que nous commençons à savoir faire et que nous pourrons utiliser en course si c'est nécessaire.

 

 

La première régate de l'année a donc été la Trinité / La Rochelle. On peut regretter le petit nombre d'inscrits, 9, alors que plus de 9 bateaux de la baie de Quiberon sont descendus pour la 45/5 ou la 45/11. J'ai d'ailleurs eu l'impression que sur la ligne, nous étions plus que 9. J'ai donc été un peu surpris quand j'ai vu le classement et je me demande s'il n'y avait pas 1 ou 2 pirates... En tous cas, il y avait un super panier offert par l'organisation avant le départ et il y avait tout de même quelques bateaux compétitifs. Nous avons souffert au début de la régate car l'angle nécessitait un code 0 que nous n'avons pas encore reçu. Ce n'est que lorsque le vent a adonné que nous avons pu mettre l'A2 et commencer à aller plus vite que nos concurrents auxquels nous rendions beaucoup de temps...

 

Après avoir passé Hoëdic, la situation commençait à bien se présenter quand nous avons repéré Karavel, un autre JPK 1080, qui avait pris, seul, une option très osée, en passant par le Beniguet et en laissant Houat et Hoedic à babord. Cela a payé car il s'est progressivement rabattu devant nous et s'est retrouvé devant quand nous avons passé SN1. Bravo à lui. Ensuite, dans un angle entre le près et le reaching, en jouant au chat et à la souris une bonne partie de la nuit, nous avons réussi à le passer. Le matin, en arrivant devant Ré, le vent a commencé à refuser tout en molissant, notre nouveau routage nous a indiqué qu'il fallait raser la côte pour se mettre à l'abris du courant.

 

 

Nous nous sommes retrouvés comme dans le Solent avec un oeuil sur le sondeur, un bord qui fait progresser mais qui rapproche de la côte jusqu'au moment où il n'y a plus d'eau et un bord qui nous éloigne de la côte et aussi de la marque... Cela a été très très long. Mais nous n'avons pas à nous plaindre,  d'autre concurrents derrières nous quand le vent est tombé n'ont pas pu rejoindre la côte et ont soit mouillé, soit abandonné, soit reculé. Au final, nous nous imposons avec plus d'une heure en compensé sur le 2ème mais il y a eu un fort effet passage à niveaux.

 

Comme je vais courir la Duo Catamania, la Trinité Cherbourg, Cowes / Dinard et le Fastnet, j'ai fait l'impasse sur la 45/5 et je n'étais donc pas à bord.

 

Si j'ai bien compris, la régate s'est faite sur un bord dans chaque sens, dans des petits airs avec des angles de vent qui changeaient régulièrement. Nous avons parfois souffert sous A2 car il est plus creux que celui de nos concurrents, nous remontions donc moins bien et nous avons parfois été obligés d'être sous génoa quand ils étaient sous code 0 ou A2. J'ignore si nous aurions pu gagner avec un Code 0, mais en tous cas, cette voile nous a manqué. Il est commandé depuis plusieurs semaines et c'était une de nos dernières régates sans code 0. La flotte de notre classe contenait des bateaux de la nouvelle génération J99, Sun Fast 3300 et JPK 1030 et au final nous avons été battus par le Sun Fast 3600  Ose Lady Bug qui est un bateau de la même génération que le nôtre. C'est rassurant. Si on regarde maintenant les autres flottes sur le même parcours, tous les "petits" doubles terminent derrière nous, mais ce n'est pas très signicatif car sur la fin de la régate, le vent s'est effondré par l'arrière, les bateaux devant (c'est à dire les gros) étaient donc favorisés. Plus intéressant est la flotte des solos, puisque 3 d'entre eux terminent devant nous et aussi devant Ose Lady Bug qui gagne dans notre classe. Et ces 3 bateaux sont 2 3300 et un 1030. Est-ce qu'i faut en déduire quelque chose ? Je ne sais pas. Il sont partis 30 minutes devant ce qui était probablement un avantage, ils avaient peut-être les bonnes voiles pour ces angles et puis surtout, ils sont probablement tout simplement meilleurs que nous. Donc je ne crois pas que cela soit une histoire de bateau.

 

On peut donc être très satisfaits de ces 2 premières courses, le bateau semble vraiment plus peformant avec les nouveaux safrans et tous les petits autres changements. Nous avons pris du plaisir sur l'eau, et nous avons fait une victoire et un podum. Jusque là, tout va bien.

 

 

 

 

Articles précédents

10/08/19

Retired

Nous avons du abandonner le Fastnet sur un "accident". C'est assez frustrant. Il y a cependant beaucoup de choses à dire sur les autres bateaux.


Lire l'article

24/07/19

Un plateau très très relevé

A 10 jours du départ du Fastnet, analyse des forces en présence. Le niveau est très haut, les places dans les 10 seront très chères.


Lire l'article

13/07/19

Cowes / Dinard

Nous avons fait un mauvais résultat à notre seule régate en équipage de l'année. Cependant, plusieurs facteurs rendent cette contre-performance peu inquiétante.


Lire l'article

24/06/19

Une Morgan Cup pas très réussie

Nous terminons 8ème de cette régate très tactique. Il y a cependant quelques point positifs au delà du résultat médiocre.


Lire l'article

10/06/19

De Guingand Bowl : à l'arrière de Miguel

Le Guingand Bowl s'est couru à l'arrière de la dépression Miguel. Les conditions étaient donc compliquées. Nous terminons tout de même sur le podium puisque l'essentiel de la flotte a abandonné.


Lire l'article

28/05/19

Myth of Malham : première double offshore

Notre saison RORC commence par une victoire. C'est assez inattendu.


Lire l'article