TimelineFRA 43 831

Un autre sport

La régate en double sur des petits côtiers est un autre sport dans lequel on ne brille pas ! Dans une course au format assez similaire au Spi Ouest-France, nous faisons un résultat identique.

27/06/21

Nous n'avons couru que 5 manches sur 6 à la Duo-Catamania. En affalant à l'arrivée devant Port-Haliguen, nous avons déchiré un petit morceau de ralingue qui aurait rendu très difficile d'utiliser le génoa médium le lendemain. Courir sous lourd dans la molle ou dans du médium ne nous tentait pas trop, nous sommes donc rentrés à la maison. Et c'est uniquement en me réveillant le lendemain que je me suis dit : "mais au fait, on a un médium d'entraiment dans le camion, nous aurions pu retourner à Port-Haliguen le lendemain matin pour prendre le départ". Un vrai acte manqué, dont la signification était assez claire : nous avions eu notre dose de frustrations.

 

 

 

Au moment de notre abandon, nous étions 21ème sur 55 au général, après notre abandon, nous terminons 31ème. Nous étions venus pour faire ans les 10, nous étions loin du compte. Cependant, nous sommes à notre place.

 

Il nous manquait beaucoup de choses pour faire mieux. On va commencer par le plus simple à résoudre : le matériel. Sur les 5 jours de régate, nous avons eu 3 bords de louvoyages dépassant rarement les 3 milles sur des manches qui en comptaient 40 et 2 bords de VMG au portant, eux-aussi assez courts. La régate se dispute essentiellement tout droit et avoir un code 0 est indispensable. Il arrive dans 3 semaines. Il faut aussi un peu de matériel pour changer de spi rapidement. En effet, le plus frappant dans cette course est le niveau des manoeuvres des équipages. L'essentiel de la flotte navigue très bien, on voit très peu de chalutages, de cocotiers et on voit par contre des nombreux changements de voile d'avant dès que le vent change de force ou de direction. Nous n'étions pas au niveau sur ce point. C'est notre 3ème saison de double (mais 2020 a été très courte) et je dois l'avouer, nous n'avons jamais fait de changement de spi. Je ne dis pas que nous ne sommes pas capables de le faire, mais depuis que l'on fait de la régate nous appliquons une règle simple : "ne pas essayer en course des choses que l'on n'a pas essayé à l'entrainement". Je vois au moins une situation où nous aurions du changer de spi. On sait ce que l'on va faire l'hiver prochain... Pour le reste nous avons correctement manipé.

 

Pour faire mieux, il fallait surtout mieux tactiquer. J'ai été très faible tactiquement, nos premiers départs ont été mauvais et ensuite, quand le côté était important (c'est à dire 3 départs sur 5), nous avons toujours été du mauvais côté. Par ailleurs, si on prend un mauvais départ avec un gros rating, la course est sans pitié. Sur des bords de tout droit relativement courts, il est difficile de doubler car on n'a pas toujours le temps où la place de s'éloigner de la route directe. Donc on bute sur le bateau de devant, qui est plus petit et on attend... Etre gros est à la fois un avantage car si on est devant on fait toute la course dégagé et un inconvénient car si on ne passe pas bien à la première marque, on le paye cher. En résumé, si on est un gros rating, il faut être bons. Aileau et Hey Jude l'étaient, ils terminent 1 et 2.

 

En quelque mots, voici un résumé de chaque manche :

  • Manche 1 : mauvais départ mais on part du bon côté, on passe 4 en haut, on reste dans le groupe de tête jusqu'à 8 milles de l'arrivée. Devant Hoedic, on a un gros trou de vitesse dans la molle au portant => 6ème
  • Manche 2 : départ catastrophique, derrière et sous la flotte au portant. Ensuite la régate se faisait sur un seul bord dont la 2ème partie était sous code 0 , un délice...=>41ème !
  • Manche 3: départ correct sous spi dans la brise, on ne glisse pas assez sur le premier bord, on ne passe pas bien à la première bouée, ensuite c'est du largue dans de la brise essentiellement non spiable avec un peu de près à la fin. Nous avons une bonne vitesse sur toute la manche : 8ème
  • Manche 4: on commence par 2 milles de près avec un bon départ et une bonne speed, on tricote complètement à l'envers, on passe dans les 10 derniers à la bouée. Ensuite grace à une bonne vitesse on se retrouve 7 ou 8 avant le grand tout droit des glénans à Lorient qui nécessitait un code 0... additionné au temps perdu au départ cela donne=>27ème
  • Manche 5 : on tricote à l'envers dans la molle sous spi et au près entre le départ et la première bouée. Ensuite ce n'est que du tout droit sauf un petit bout de VMG où nous aurions du changer de spi : 38ème

 

 

(ça choque du hale-bas sur les JPK..)

Il y a cependant aussi du positif, nous allons vraiment vite. Au près, au portant, à chaque fois que nous avons eu l'opportunité de trouver notre place avec la voile qui correspondait aux conditions, nous avons vraiment très bien marché. C'est très rassurant avant les offshores qui nous attendent dans les semaines qui viennent.

 

Toujours sur le front des bonnes nouvelles (de notre point de vue), aussi bien sur cette course que sur les courses du RORC depuis le début de la saison, on n'assiste pas à une domination des nouveaux bateaux. Ils sont bien sûr dans le match, mais rien qui ne fasse regretter notre choix d'avoir investi dans Timeline.

 

La suite, c'est la Trinité / Cherbourg dans une semaine. Pour l'instant, il y a très peu d'inscrits, j'espère juste que la liste n'est pas à jour. Ensuite, ce sera Cowes / Dinard avec nos enfants.

Articles précédents

28/09/20

Toute la saison 2020 en un seul article

Les deux régates auxquelles nous avons participé ont abouti à des résultats contrastés avec cependant beaucoup de plaisir sur l'eau.


Lire l'article

10/08/19

Retired

Nous avons du abandonner le Fastnet sur un "accident". C'est assez frustrant. Il y a cependant beaucoup de choses à dire sur les autres bateaux.


Lire l'article

24/07/19

Un plateau très très relevé

A 10 jours du départ du Fastnet, analyse des forces en présence. Le niveau est très haut, les places dans les 10 seront très chères.


Lire l'article

13/07/19

Cowes / Dinard

Nous avons fait un mauvais résultat à notre seule régate en équipage de l'année. Cependant, plusieurs facteurs rendent cette contre-performance peu inquiétante.


Lire l'article

24/06/19

Une Morgan Cup pas très réussie

Nous terminons 8ème de cette régate très tactique. Il y a cependant quelques point positifs au delà du résultat médiocre.


Lire l'article

10/06/19

De Guingand Bowl : à l'arrière de Miguel

Le Guingand Bowl s'est couru à l'arrière de la dépression Miguel. Les conditions étaient donc compliquées. Nous terminons tout de même sur le podium puisque l'essentiel de la flotte a abandonné.


Lire l'article