TimelineFRA 43 831

Spi Ouest-France 2016

Un résultat médiocre mais pas de réelle déception.

28/03/16

Spi Ouest-FranceOn pourrait nous imaginer déçus voir déprimés par notre 6ème place au Spi Ouest-France mais ce n’est pas le cas. Comme je l’ai souvent écrit sur ce site, quand le résultat est juste, il est beaucoup plus facile de l’accepter. Même s’il n’y a eu que 4 courses, le haut du classement est significatif, les 3 premiers étaient au-dessus du lot. Ensuite, effectivement, le petit nombre de manches, l’absence de discard rendent les choses plus aléatoires. Est-ce que Musix qui fait 2 très bonnes manches et 2 mauvaises mérite d’être derrière nous au général, ce n’est pas évident… Idem pour Pen Koet qui paye très cher la dernière manche « qui n’était pas faite pour lui ». En tous cas, sportivement les 3 premiers sont à leur place.

 

Avant de parler de nous, il faut parler du Comité. J’ai été très critique les années précédentes sur le petit nombre de manches courues. On vient au Spi pour faire des courses, pour boire des verres au Carré, il y a tous les autres week-ends de l’année. J’ai donc sincèrement trouvé que durant les 2 premiers jours, le Comité a été parfait. Il a su attendre la bascule le vendredi pour ne pas nous envoyer sur des bananes qui allaient se terminer en tout droit. Il a ensuite lancé 3 manches, ce qui est vraiment très agréable. Nous sommes rentrés à la nuit tombante ce qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps au Spi. Bravo pour cette première journée. Le samedi, là encore, envoyer les gros bateaux sur un côtier était la bonne décision, encore bravo. Par contre le dimanche, il y a eu une lettre en trop, il s’agit du A. Envoyer l’aperçu, renvoyer tout le monde au port alors que le vent était supérieur à la prévision et qu’un grain très violent traversait le plan d’eau, il n’y a rien de critiquable dans cette décision. Mais pourquoi rajouter un « A » et clôturer la journée alors qu’il y avait peut-être la possibilité de courir dans l’après-midi ? Je crois d’ailleurs que pour les gros bateaux, il y a eu la place durant la journée pour refaire un parcours comme celui de la veille. Le A est très frustrant. En courant 3 jours sur 4, avec 5 manches, donc un discard (et je ne parle pas pour nous qui n’aurions pas été favorisés par le discard),  le Spi aurait pris une autre couleur pour les gros IRC.

 

Revenons à nous. Dans la brise, nous avons confirmé ce que nous avions vu durant les entraînements, nous allons vite au près et nous avons bien pris la mesure du bateau. Sur le dernier bord de la 4ème manche, lorsqu’Audrey a envoyé le Spi, nous avons envoyé le code 5, il y avait bien 30 nœuds. Le bateau est parti à 17 nœuds, cela a été très violent et au bout d’une minute l’amure a cassé. Voilà, c’est le propre du bateau neuf, tout n’est pas encore fiabilisé. Nous avons mis trop de temps à décider de le renvoyer, Audrey s’était envolé et J-Lance était revenu sur nous. Le matériel pas encore fiabilisé et notre frilosité à renvoyer nous coûtent une place. On a appris de cette situation et on peut être confiants que la prochaine fois, cela ne se passera pas de la même façon.

 

Le premier jour n’a par contre pas été brillant. Mis à part nos départs, rien n’a été bien. Nos vitesses aussi bien au près qu’au portant ont été très inégales. Nos décisions stratégiques ont été moyennes et tactiquement nous avons été faibles. Il faut pondérer ce dernier point par le fait que la « vitesse rend intelligent » et qu’en n’allant pas vite, nous avons beaucoup subit. Par contre, nous ne voyons rien d’inquiétant dans cette première journée ratée. Deux ans sans régate en flotte, cela fait perdre quelques reflexes que l’on va retrouver rapidement. Par ailleurs, nous n’avions jamais régaté sur le bateau dans des conditions aussi légères et clairement nous n’avons pas encore nos marques. Par ailleurs, nous sommes convaincus que nous n’avions pas le bon réglage de mat et le bateau semble y être très sensible.

 

Au final, même si le résultat est médiocre, le bateau est de plus en plus prêt. Notre travail avec Daniel Souben nous permet de bien maniper, de bien communiquer. Il nous a manqué la vitesse le samedi mais nous voyons à peu près ce qu’il faut faire. Audrey et Dream Pearls couraient leur 3ème Spi Ouest-France en JPK 1080, nous (et le bateau) n’avions navigué que 6 jours depuis la mise à l’eau. Nous devrions tout de même réussir à progresser encore un peu.

 

 

Articles précédents

19/03/16

Bilan du Challenge de Printemps

Un bateau neuf, notre absence des plans d'eau pendant 18 mois, rendaient la tâche un peu compliquée. Cela s'est globalement bien passé.


Lire l'article

29/02/16

Première sortie

Pour le premier post dans cette version du site, compte-rendu des premières sorties.


Lire l'article

12/12/15

Timeline

Le nouveau bateau est terminé, il s'appelle Timeline


Lire l'article

07/07/15

Et ce sera un JPK 10.80

Nous avons mis 9 mois à choisir mais finalement le successeur de Prime Time sera un JPK 1080.


Lire l'article

06/12/14

Goodbye farewell

Prime Time va poursuivre ses aventures à l'autre bout du monde, fin de l'histoire.


Lire l'article

01/11/14

Hacké

Nous avons été hackés et nous avons du coup perdu quelques news.


Lire l'article