TimelineFRA 43 831

Tribune libre

Reçu d'une équipière de passage

13/04/13

 

Merci encore à tous pour cette aventure qui a rendu mon retour en France particulièrement excitant !

Caché dans un improbable village de l'Hérault, j'ai repris mes activités habituelles : recherche de formation, questionnements existentiels, études par correspondance, quête de logement à loyer nul, errance sur la Toile à la recherche d'inspiration professionnelle, lecture, musique, dessin... Bref, le quotidien d'un électron libre.

Je contemple la fonte de mon épargne et suis bien obligée d'admettre que le projet « ne pas travailler » a été mené à bien et qu'il est temps d'envisager l'avenir autrement.

 

J'imagine que vos existences subissent également l'outrage du quotidien :

 

·       Jef prend l'apéro sur un bateau : Carpe Diem.

 

·       Seb laisse refroidir sa tisane : il est dans Maman.

 

·       F.X. fait chauffer une deuxième tisane et caramélise des morilles. Le téléphone sonne. Sa mère. Plutôt parme ou taupe pour l'intérieur du placard de la cuisine de tante Marthe ?

 

·       Marie tient son rôle de femelle Alpha. Elle remet des mâles Bêta à leur place Epsilon.

 

·       Thibault songe à son futur sportif. La voile est peut-être une activité un peu violente pour lui, finalement. Il est sans doute temps de passer au kayak de montagne. Ou au vol en wingsuit.

 

·       Jérome sauve le monde en développant un logiciel de simulation météorologique sur le très long terme à destination du grand public.

 

·       Paul analyse les défauts et qualités des potentiels nouveaux supports de régate, pense à la pertinence du changement des plaques à induction de sa cuisine, élabore un ensemble de mesures gouvernementales sensées. Pour oublier ce vacarme intérieur, il parle à sa fille. Elle lui répond par un haïku de labiales et de pré-palatales.

 

·       J.B. soupire intérieurement, exaspéré par la déficience intellectuelle de son voisin de pallier. Il joue aux échecs en ligne en s'imaginant à la barre de l'Hydroptère.

 

Maintenant que plus personne ne peut porter atteinte à ma vie, je peux me prononcer :

 

«  Patrons, je vous félicite, vous avez su rester fermes face au Syndicat des Embraqueurs. »

 

ET

 

« Régleurs, ne lâchez rien, ou ces salauds vous feront la peau. »

 

Je reste en effet fidèle à ma position : tribord ET bâbord.

 

Tout dépend du vent, tout dépend du cap.

 

Depuis la SNIM, j'ai pris goût au fait de gagner. Je regarde méchamment les gens qui essaient de me doubler dans les files de supermarché, je bataille pour la place la plus agréable dans le TER, je subtilise le dernier yaourt aux fruits. J'ai envie d'étrangler toute personne qui gagne plus d'argent que moi, qui vit dans un endroit plus grand, avec plus de soleil, plus de bateaux, plus de poneys. Que vais-je faire de cette nouvelle agressivité ? Ma vocation est d'être Chargée de Contemplation, en quoi cette combativité peut-elle m'être utile ? Je vais méditer cela avec plus d'exigence que d'habitude...

 

 

 

 

 

 

Articles précédents

21/03/13

Pronostics pour le Spi Ouest-France 2013

Dans certaines classes, la lutte s'annonce acharnée.


Lire l'article

18/03/13

Cela commence bien

La saison 2013 commence par une victoire.


Lire l'article

09/03/13

Reprise

Après un (trop) long hivernage, le site de Prime Time reprend vie. Quelques réflexions sur la saison à venir.


Lire l'article

13/11/12

La finale des Trophées

Après une belle saison, nous avons raté notre finale


Lire l'article

22/10/12

Eleveur de Champion ?

Certains de nos anciens équipiers ont vraiment bien réussi dans la voile


Lire l'article

09/10/12

Le Tour de Corse

Notre seconde place nous a permis de remporter le Trophée Méditerranée


Lire l'article