TimelineFRA 43 831

Le Fastnet 2013

Notre 5ème place n'est pas catastrophique mais c'est un échec. Les raisons sont bien identifiées.

18/08/13

En passant la ligne d'arrivée à Plymouth, l'état d'esprit de l'équipage était relativement neutre. 5ème, ce n'est pas honteux, mais nous n'étions pas venus pour cela. Nous voulions gagner, comme en 2009.

 

Le classement ne présente aucune surprise. Les 5 premiers sont 5 bateaux que j'avais cités dans mon post avant la course et Night & Day, le grand favori, a gagné. Si j'avais su au moment d'écrire ce post que Lann Aël avait embauché Fred Duthil pour la course, je l'aurais probablement mis plus en avant dans mes pronostics avec cependant quelques regrets car embaucher des professionnels de ce niveau dans notre classe est assez loin de ma conception de la course en IRC3. Mais bon, je peux me tromper, Fred Duthil est peut-être un ami du propriétaire.

 

Night & Day ont démontré course après course qu'ils sont les meilleurs. Le JPK 1010 était probablement le meilleur bateau que l'on puisse avoir pour cette course, le vainqueur en IRC3 et les 4 premiers en IRC4 sont des JPK 1010 mais Alexis et Pascal Loison terminent aussi premier des JPK 1010 et c'est remarquable. Certaines courses du RORC peuvent favoriser les équipages en double lorsqu'il y a du petit temps ou certaines orientations du vent. Le Fastnet 2013 ne favorisait pas les équipages en double. Entre Cowes et le Fastnet le parcours était essentiellement au près dans du medium où le poids au rappel est très important et dans la descente qui s'est faite au largue serré sous spi dans du vent medium fort, la légèreté n'apporte pas grand chose.

 

Gagner n'était donc pas possible pour nous. Mais il y avait peut-être la place pour faire mieux. L'image ci-dessus montre la position des 5 premiers de la classe lors de la descente du Fastnet. Nous sommes très très à droite sur l'image. Dans la montée, à une trentaine de milles du Fastnet, le vent a adonné et nous avons envoyé le spi de cappelage. C'est un spi fait pour loffer et fait pour la brise. Il a explosé tout seul, il devait y avoir un accroc ou une couture défaillante. Nous avons donc du faire la descente sous spi de tête. Ce dernier est vraiment un runner, il a été dessiné pour descendre dans le vent. Le vent était aussi un peu au dessus de son range. Nous n'avions donc pas du tout la voile pour le temps. Il n'y a pas eu de match, nous avons été obligés de descendre sous la route et de passer à l'Est de la zone d'exclusion. Nous étions pleintement conscients de la situation et étions dans un état d'esprit "sauver les meubles".

 

Nous avons passé le Fastnet 20 minutes derrière Chenapan qui termine 3ème à 22 minutes du second en compensé. On ne va pas refaire la course, faire des hypothèses. On peut juste constater qu'au Fastnet nous étions encore dans le match pour le podium et que nous n'avons pas pu faire la course avec les autres. La casse, lorqu'elle n'est pas liée à une mauvaise manoeuvre, est la conséquence de la préparation. Nous qui cherchons toujours à tout vérifier, à bien préparer nos courses, nous avons raté ce point faible. C'est une faute comme une autre. Comme toute faute, elle a des conséquences fortes sur le résultat de la course.

 

Le bateau est de retour au Crouesty, cette longue saison se termine. La boucle est bouclée.

 

 

 

Articles précédents

30/07/13

La Channel Race

Une deuxième place qui laisse un goût mitigé


Lire l'article

16/07/13

Cowes / Dinard, un retour réussi dans les eaux froides

Pour notre retour en Manche, on va se contenter de cette 3ème place, d'autant plus que c'est notre premier podium à Cowes /Dinard.


Lire l'article

05/07/13

30 mois à Marseille

Mot de la fin sur notre campagne dans le Sud


Lire l'article

25/06/13

La Giraglia, bilan mitigé

Il y avait la place pour faire mieux, mais gagner n'était pas dans nos cordes


Lire l'article

14/05/13

La semaine de Porquerolles

Pour notre dernière inshore en Méditerranée, nous commettons quelques erreurs qui nous coutent la victoire.


Lire l'article

13/04/13

Tribune libre

Reçu d'une équipière de passage


Lire l'article